Logo de H.U.G

BIENVENUE SUR LE SITE
DE LA GEcor

READAPTATIONCARDIAQUE
Les maladies cardiovasculaires sont la première cause d’hospitalisation et de décès dans notre société, avec les lourdes conséquences socio-économiques que cela implique.

Développée depuis une trentaine d’années, la réadaptation a fait la preuve de son utilité chez les patients coronariens : en améliorant la qualité de vie, en baissant la mortalité et la morbidité cardio-vasculaires, en augmentant la capacité physique et finalement en permettant une reprise plus rapide du travail, elle reste une étape importante après un événement coronarien.

La réadaptation cardiovasculaire s’effectue en trois phases :
  • une première phase (I) qui débute à l’hôpital après l’épisode aigu.
  • une deuxième phase (II) qui se poursuit à la sortie de l’hôpital - dans une institution spécialisée - avec un programme structuré intensif (phase stationnaire ou ambulatoire).
  • une troisième phase (III) qui se traduit par un suivi sur le long terme (réunions, groupes de maintenance cardiovasculaire).
Dans les cas coronariens, la prescription d’une réadaptation cardiovasculaire est un acte médical qui doit tenir compte des besoins spécifiques et des risques de chaque patient. S’il n’y a pas de justification médicale à la prescription d’un séjour stationnaire, une réadaptation cardiovasculaire ambulatoire, dans un centre agréé, peut être recommandée.

Concernant les insuffisants cardiaques, les bénéfices de cette même réadaptation ont été démontrés chez des patients souffrant d’insuffisance cardiaque par dysfonction systolique ; cela justifie une prise en charge semblable, avec toutefois quelques différences.

Le centre de réadaptation cardiovasculaire des Hôpitaux universitaires de Genève, accrédité par la Société Suisse de Cardiologie, propose deux programmes de réadaptation ambulatoire, l’un pour les patients coronariens et l’autre pour les insuffisants cardiaques, axés tous les deux sur la stratification du risque évolutif, le reconditionnement à l’effort ainsi que le dépistage et la correction des facteurs de risque.

Les patients hospitalisés aux Hôpitaux universitaires de Genève suite à un événement coronarien ou une insuffisance cardiaque justifiant une réadaptation cardiovasculaire sont donc encouragés, d’entente avec leur médecin traitant, à suivre un programme de réadaptation cardiovasculaire.

L’équipe se compose de :